Thursday, February 9, 2017

France - Flics, violeurs, assassins !



Encore une fois, les flics se sont illustrés par leur barbarie. Théo, 22 ans, a été interpellé ultra violemment par 4 policiers lors d’un contrôle au faciès : en plus des violences, crachats et insultes habituelles, ces policiers l’ont violé en lui enfonçant leur matraque dans l’anus… C’est un acte ignoble qui montre bien la mentalité raciste et barbare qui existe au sein de la police. Opéré d’urgence après sont interpellation, il est aujourd’hui dans un état très préoccupant. Le médecin lui a prescrit 60 jours d’ITT et il doit porter une poche. Sa famille et le corps médical s’inquiètent des séquelles qu’il pourrait garder.

Contrairement à ce qu’on peut entendre, les violences policières ne sont pas des « exceptions » ou des « bavures ». Théo a eu le bon réflexe de se placer dans le champ d’une caméra. Un voisin est également intervenu. Mais ce n’est malheureusement pas le cas tout le temps. Ce cas a fait surface, témoignage des pratiques policières quotidiennes dans les quartiers populaires.
Comme pour Zyed et Bouna en 2005, comme pour Adama Traoré l’an dernier, les médias, les politiciens et la « Justice » ont pris immédiatement parti pour la police, et pas plus tard qu’aujourd’hui, alors que la juge avait retenu la requalification en viol pour l’un des policiers, l’IGPN apporte comme conclusion qu’il y aurait eu un « viol accidentel » ! On se fout vraiment de notre gueule !
La police est un corps raciste, xénophobe, qui protège l’État et les possédants en terrorisant au quotidien les classes populaires, en particulier les Noirs et les Arabes  dans les quartiers populaires pour les dissuader de vouloir améliorer leurs conditions de vie et les maintenir dans des ghettos. Elle agit comme une force coloniale d’occupation (citons comme exemple flagrant les descentes armées, les blocages et les contrôles renforcés lors de l’Aïd…).
Depuis samedi, les jeunes, énervés avec raison, affrontent la police à Aulnay et aux alentours dans le 93. Le président Hollande en personne est venu rendre visite Théo à son chevet. Pourtant, hier, les députés ont voté une loi assouplissant la légitime défense des flics, et rappelons-le, l’IGPN considère l’acte commis par les policiers comme un « viol accidentel ».
Les porcs doivent payer ! Et ça sera le cas, au fur et à mesure que les résistances dispersées formeront un seul et même fleuve révolutionnaire qui emportera ce système pourri jusqu’à la moëlle !
Justice pour Théo !
Flics, violeurs, assassins !



1 comment:

  1. Vous appelez les policiers des barbariens lorsque vous-vous appelez le flics "violeurs assasin"
    C'est vous les barbariens antifa antichrist
    Des vrès sous-hommes

    ReplyDelete